Recyclage des métaux

Recyclage des métaux

Particulièrement présent dans la fabrication des anciennes armoires mais également les piétements de bureaux et de chaises, et les tiroirs… le recyclage des métaux nécessite un traitement spécifique.

Les métaux, un recyclage spécifique :

Les métaux font l’objet d’une répartition bipartite entre métaux ferreux et métaux non ferreux, Le recyclage des métaux, rigoureusement encadré par des dispositions réglementaires et législatives, aux visas des articles 2 et 5 de la loi N° 75-633 du 15 juillet 1975, passe inévitablement par des procédés d’identification qui diffèrent selon leurs natures respectives :

- Tri magnétique par Overband afin de procéder à un partage entre métaux ferreux et métaux non ferreux.

- Sélection des métaux par courant de Foucault qui sépare les métaux magnétiques (Al, inox : Fe+C+Cr) de ceux qui ne le sont pas (Cu, Pb).

- Tri manuel, “last but not least” efficace en raison de sa grande fiabilité et de sa précision redoutable.

Les métaux ferreux :

Ce sont des déchets de fabrication de produit industriel et des objets métalliques en fin de vie.

Quatre grandes catégories peuvent être énumérées :

- Les chutes propres ou rebuts de fabrication de la sidérurgie

- Les chutes des usines de transformation

- La ferraille de récupération (vhu, appareils électroménagers, boîtes de conserve, etc…)

- Le “fer de réemploi”, c’est-à-dire le fer récupéré lors de démolitions d’ouvrages métalliques, usines, voies ferrées…)

Les métaux non ferreux :

Ce sont tous les métaux, exception faite du fer à l’état pur, ou faiblement allié.
Les plus notoires sont l’aluminium, le cuivre, le zinc, ou le plomb.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier